Standard

Standard du Saluki
Standard F.C.I. N°269 / 02.02.2001 / F

TRADUCTION : Dr. A. Campagne et Mr. R. Triquet.

ORIGINE : Moyen-Orient /Patronage FCI

DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D’ORIGINE EN VIGUEUR : 25.10.2000.

UTILISATION : Chasse et coursing.

CLASSIFICATION F.C.I. :

  • Groupe 10 Lévriers.
  • Section 1 Lévriers à poil long ou frangé.
  • Sans épreuve de travail.

BREF APERÇU HISTORIQUE :
Le type des Salukis est variable et cette variation est souhaitable et typique pour la race. Cette variation est due à la place particulière occupée par le Saluki dans la tradition Arabe et à l’immensité des territoires du Moyen-Orient où le Saluki est utilisé pour la chasse depuis des millénaires. A l’origine chaque tribu avait les Salukis les mieux adaptés à la chasse du gibier spécifique de son territoire, mais, selon la tradition Moyen-Orientale, les Salukis ne sont ni vendus ni achetés mais seulement offerts comme une marque d’honneur. Il en résulte que ceux qui furent ainsi offerts à des Européens, et rapportés en Europe, variaient en fonction de la grande diversité des territoires et zones climatiques dont ils provenaient. Le standard Anglais de 1923 fut le premier standard Européen officiel de la race et fut établi de façon à englober tous ces différents types originels de Salukis.

ASPECT GÉNÉRAL :
Dans son ensemble le Saluki doit exprimer la grâce et l’harmonie des formes ainsi que la grande vitesse et l’endurance associées à la force et la vivacité.
Variété à poil ras : Les caractéristiques sont identiques à l’exception du poil qui ne présente pas de franges.

PROPORTIONS IMPORTANTES : La longueur du corps (de la pointe de l’épaule à la pointe de la fesse) est approximativement égale à la hauteur au garrot, quoique le chien donne souvent l’impression d’être plus long qu’il n’est en réalité.

COMPORTEMENT / CARACTÈRE :
Réservé avec les étrangers, mais pas craintif ni agressif. Digne, intelligent et indépendant.

TÊTE :
Longue et étroite, l’ensemble exprimant la noblesse.

RÉGION CRÂNIENNE :

Crâne : Modérément large entre les oreilles, pas bombé.
Stop : Pas prononcé.

RÉGION FACIALE :

Truffe : Noire ou marron (foie).
Mâchoires/dents : Dents et mâchoires fortes avec un articulé en ciseaux parfait, régulier et complet.
Yeux : De couleur foncée à noisette, brillants, grands et ovales, mais non proéminents. L’expression doit être digne et douce avec un regard fidèle et distant.
Oreilles : Longues et couvertes de longs poils soyeux, attachées haut, mobiles, tombant contre le crâne.

COU :
Long, souple et bien musclé.

CORPS :
Dos : De largeur suffisante.

Rein : Légèrement arqué et bien musclé.

Croupe : Pointes des hanches bien écartées.

Poitrine : Haute, longue et modérément étroite. Ni en tonneau ni aux

côtes plates.

Ligne du dessous : Bien remontée.

QUEUE :
Longue, attachée bas et portée naturellement courbée, bien frangée sur le dessous avec de longs poils soyeux, non touffue. Chez les adultes elle ne doit pas être portée au dessus de la ligne de dos sauf en jouant. L’extrémité atteint au moins la pointe du jarret.

MEMBRES

MEMBRES ANTÉRIEURS :

Épaules : Bien inclinées, bien musclées sans être chargées.

Bras : De longueur approximativement égale à celle de l’omoplate avec

laquelle il est bien angulé.

Avant-bras : Long et droit du coude au poignet.

Métacarpe : Fort et flexible, légèrement fléchi.
Pieds antérieurs : Pieds de longueur modérée, doigts longs et bien cambrés, pas écartés, mais en même temps pas en « pied de chat » ; l’ensemble étant fort et souple ; avec des franges entre les doigts.

MEMBRES POSTÉRIEURS :

Forts, présentant la puissance nécessaire pour galoper et sauter.

Cuisse et jambe : Bien développées.

Grasset (Genou) : Modérément coudé.

Jarret : Bien descendu.

Pieds postérieurs : Similaires aux antérieurs.

ALLURES / MOUVEMENT :

Trot régulier, harmonieux et facile. Allures légères et aériennes montrant à la fois allonge et impulsion. Elles ne sont ni relevées ni piquées.

ROBE

POIL : Lisse et d’une texture douce et soyeuse, avec des franges à l’arrière des membres, il peut y avoir des franges sur la gorge chez les adultes, les chiots peuvent avoir de légères franges laineuses sur les cuisses et les épaules. La variété à poil ras n’a pas de franges.

COULEUR : Toutes les couleurs et combinaisons des couleurs sont permises. Les bringés sont indésirables.

TAILLE :

Hauteur au garrot : Moyenne comprise entre 58 et 71 cm (23 à 28 pouces), les chiennes étant proportionnellement plus petites.

DÉFAUTS : Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.

N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d’aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

La sélection

Il existe beaucoup de types différents. Déjà la large variable de hauteur au garrot (58 à 71cm) induit des grands et des petits modèles. Il y a des types légers très vifs, d’autres  plus lourds. La plupart des chiens de show peuvent avoir d’excellents résultats en coursing (PVL). De même, les chiens de coursing ou de course sont très souvent des modèles parfois plus typés mais pouvant très bien se défendre en exposition. 

La première chose que l’on voit est la tête : il est donc agréable d’avoir des Salukis avec une jolie tête, un regard attentif.

Ensuite, il faut qu’ils soient sociables : il est donc impératif d’étudier leur caractère et leur comportement vis à vis de leurs congénères mais aussi surtout vis à vis des humains : ils ne peuvent pas être agressifs, c’est à mon avis un critère exclusif. De même, vis à vis des gens, la peur ou une réserve exagérée doivent être sensiblement éliminées par la sélection. Les manipulations douces et les jeux avec différentes personnes pendant les trois premiers mois favorisent la socialisation qu’il faut cependant entretenir pendant toute la croisance.

Pour qu’un mariage soit réussi, il faut arriver à la meilleure combinaison possible entre les deux partenaires : ne pas accentuer les défauts, apporter des qualités qui manquent. Un chien n’est beau que si sa conformation est harmonieuse.

Les performances permettent de sélectionner les chiens stables qui réussissent ce pourquoi ils ont été créés, c’est à dire des chasseurs à vue qui ne déchiquètent pas leur proie : elle ne peut pas être trouée ainsi la viande du gibier sera cachère ou Hallal selon la religion. Indirectement, un chien qui présente de bonnes performances pendant quelques années au cours de sa carrière aura très probablement une santé physiologique correspondante sans devoir faire de grands tests médicaux.

En essayant d’allier tous ces points, c’est ensuite «Dame Nature» qui décide si la combinaison est bonne ou non !

Les couleurs

Toutes sont admises et on peut donc jouer avec les différents mariages.

Reproduction

Le choix des partenaires doit être mûrement réfléchi, ensuite, c’est le destin qui décide.

Les chiennes sont en chaleur une à deux fois par an pendant environ 21 jours. Elles ne seront prêtes que quelques jours, et ce, souvent pendant la deuxième semaine. Un suivi hormonal de progestérone et par coloration de frottis vaginal permet de préciser le timing surtout si on doit aller loin.

Actuellement, une sélection d’élevage et des tests ADN sont exigés pour reproduire et avoir un pedigree en Belgique. Certains tests médicaux le sont aussi dans d’autres pays (thyroïde, examen cardiaque,…)